Un numéro un peu spécial car n’ayant pu voir aucun film (pour cause de déménagement) cette semaine, je ne peux pas parler de trois films. MAIS d’un en particulier que j’ai eu la chance de voir en avant première : Un heureux événement, sorti mercredi dans vos salles. J’aurai voulu en faire une critique mais n’ayant pas le temps (pour cause de dé…ouais vous le savez déjà :P) et voulant tout de même partager mon avis et voir le votre sur ce film qui, je trouve, vaut le détour contrairement à ce que la bande-annonce peux donner comme mauvaise impression.

De quoi que ça parle ?

Deux personnes se rencontrent, s’aiment, puis dans un moment de folie, d’excitation, il conçoit un enfant…le bonheur ? Pas totalement….

Cot Cot a aimé…

- La scène où le futur couple se rencontre. Une superbe idée toute mignonnette où les deux protagonistes se séduisent en utilisant des titres de films avec les jaquettes DVD tout cela accompagné d’une musique et exempt de dialogues. Cela démontre aussi la passion pour le réalisateur qu’il a pour le cinéma (car c’est lui qui a écrit cette scène qui est la seule qui n’est pas dans le roman d’Eliette Abécassis).
- Louise Bourgoin. Je ne sais pas si c’est le fait de l’avoir vu en vrai (lors de l’avant-première), mais qu’est-ce qu’elle est jolie ! Mais au delà de sa beauté et des nombreux moments où on la voit dans le film (pour notre plus grand plaisir à nous, les hommes) dans le plus simple appareil, le couple qu’elle forme avec Pio Marmaï fonctionne parfaitement et est naturel. Josiane Balasko campe l’excellente prestation d’une mère bourrée de défauts et de tendresse pour sa fille…quelqu’un de très humain finalement.
- Beaucoup beaucoup de moments où l’on se fend la margoulette. Mais pas que ça, on passe facilement du rire aux larmes avec des moments durs. Ce film nous dévoile ce qui arrive dans la tête d’une femme et pour une femme à partir du moment où elle devient maman (à savoir à partir du moment où elle sait qu’elle est enceinte). Un mélange d’émotions rondement mené de main de maitre par Rémi Bezançon (réalisateur de « Le premier jour du reste de ta vie »).
- Il y a plusieurs petits films, plusieurs parties dans ce film. La rencontre, la romance, la joie d’apprendre qu’on va être parent, l’accouchement…la réalité et la responsabilité d’avoir un enfant et ce qui en découle sur un couple.

En résumé

Adapté du livre du même nom livre d’Eliette Abécassis, je m’attendais franchement à un film bof (n’entendez pas par là que j’ai quelque chose contre la romancière hein, c’est juste que la BA était bof bof) et c’est tout le contraire. On se dit que c’est un nouveau film qui parle encore d’un grossesse. Ce qui n’est pas faux sauf que, le sujet est traité sous un autre angle. On a le côté romance tout d’abord, puis l’accouchement, puis l’après qui n’est franchement pas rose. Mené par des acteurs et actrices très justes (et très belles) et une histoire qui parle à tout le monde. C’est là où se trouve l’intérêt de ce film sans oublier la bonne dose d’humour qu’il faut. Un vrai régal à voir de toute urgence.

Intérêt pour Cot Cot Prod :

 CotCotCotCotCotCotCotCot

Cliquez ici pour voir la bande annonce