Au programme : Une comédie sur un sujet qui nous parle tous, un film bien bourrin et une bonne surprise.


Comment tuer son boss - Poster Français

De quoi que ça parle ?

Pour Nick, Kurt et Dale, la seule chose qui pourrait rendre le travail quotidien plus tolérable serait de réduire en poussière leurs intolérables patrons. Démissionner étant exclu, les trois copains échafaudent, avec l’aide de quelques verres de trop et les conseils douteux d’un ancien détenu…

Cot Cot a aimé..

- Le casting de ouf ! L’excellent Kevin Spacey en patron détestable en passant à le trop rare à l’écran (et pourtant si bon) Jason Bateman, Jennifer Aniston en dentiste qui nous donne envie d’avoir des caries, Jason Sudeikis en obsédé (même quand c’est prévisible, ça reste drôle), un Colin Farell peu présent mais capillairement moche et un Jamie Foxx en guest star..avec une grande surprise d’un acteur que je ne connaissais pas : Charlie Day. Oui le casting de ce film, c’est du lourd !!
- Le rythme du film qui nous laisse aucun temps mort.
- Des séquences humoristiques assez mémorables (la brosse à dent dans le cul ou le chat qui surgit de nulle part). Big up à Jennifer Aniston pour ces idées salacement bien tordues.

En résumé :

À mi-chemin entre une comédie des frères Farelly et le trio des gars de Very Bad Trip, Comment tuer son boss ? est une comédie qui vaut plus pour son casting et ses gags bien trouvés que pour son scénario ô combien peu original. Et finalement, on demande rien de plus pour ce genre de film. Par contre ça doit être à la mode les gags vulgaires avec pleins de gros mots..ça serait le point noir du film mais ça reste un divertissement sympathique.

Intérêts pour Cot Cot :

 CotCotCotCotCotCot

Cliquez ici pour voir la bande annonce

______________________________

De quoi que ça parle ?

Pour Conan, le légendaire guerrier cimmérien, ce qui avait commencé comme une vengeance personnelle va se muer en combat épique pour sauver Hyboria d’une puissance maléfique surnaturelle. Face à ses ennemis, aux terrifiantes créatures et aux épreuves d’exception qui l’attendent, Conan va peu à peu comprendre qu’il est l’ultime espoir d’un peuple…

Cot Cot a pas aimé..

- Jason Momoa qui, malgré son regard froid et sans âme, ne remplacera pas le vrai Conan (Arnold Schwarzenegger) aussi bien dans la prestance qu’au niveau de sa carrure et de ses muscles.
- Les dialogues nanardesques (mention spéciale pour la scène d’ouverture qui nous met direct dans l’ambiance « n’importe quoi »).
- Le scénario…aussi vide que le regarde de Jason Momoa. Trop, trop d’action sans scénario…j’y arrive pas (ce que j’appelle le syndrome « Transformers »).

En résumé :

Le seul atout de cette nouvelle version de Conan, ce sont les scènes de combats, bien faites et sanguinolentes (..gores..ouais on peut le dire) qui changent de toutes ces productions qui cherchent à faire dans la violence sans sang afin de ne pas être censurées et se donner la chance de faire le plus d’entrées. Et même si le scénario est simple, ça n’aurait pas empêché ce reboot d’être de qualité. Oui mais voilà, ce dernier est tellement prévisible et le trop d’action et des dialogues ringards m’ont fait quitté la salle au bout d’une heure de film. Peut être ai-je loupé le reste qui allait être bon…mais au bout d’une heure de film, quand on aime pas, faut pas insister sauf si on est sado-maso (ce que je ne suis pas). Quand à la 3D imposée…

Intérêts pour Cot Cot :

 CotCot

Cliquez ici pour voir la bande annonce

______________________________

De quoi que ça parle ?

Annie a la poisse. Son fiancé l’a quittée et son nouvel amant est un goujat. Lillian, sa meilleure amie, file quant à elle le parfait amour. Lorsqu’elle lui annonce son futur mariage, Annie oublie ses soucis pour se consacrer à son rôle de témoin…

Cot Cot a vraiment bien aimé…

- Les nombreux gags, des séquences gratinées qui fonctionnent. Même si certains sont très scato, ça nous fait rire quand même là où le récent Bad Teacher nous laissait de marbre.
- Les personnages qui nous inspirent fortement une empathie immédiate.
- Que ce soit l’interprétation des actrices, le scénario ou la réalisation sobre, tout est réussi du début à la fin.
- Le concept simple mais efficace. Ça me rappelle Very Bad Trip mais avec un casting féminin (dans l’air du temps apparemment, rien qu’avec Comment tuer son boss ?). Attention les mecs, ne pensez pas pour autant que c’est un genre de Sex and the City ou un Le journal de Bridget Jones. Là, le plaisir sera aussi bien pour les femmes que pour les hommes grâce à des dialogues savoureusement bien écrits.

En résumé :

Voilà un film qu’on attendait pas un peu comme Very Bad Trip en 2009. Une comédie surprise qui ose, qui est drôle (et oui les comédies ratées, ça existe trop souvent) avec des comédiennes attachantes et dont on ressort de la salle avec le sourire et non une impression de perte de temps (ça aussi, ça arrive souvent quand on sort d’un cinéma).

Intérêts pour Cot Cot :

 CotCotCotCotCotCotCotCot

Cliquez ici pour voir la bande annonce