The Expendables 2 - Affiche France

Alors qu’il est enfin disponible dans les bacs depuis le 22 Décembre, Lyricis Interactive vous propose le test Blu-ray du film bourré de testostérone qui a déjà un troisième volet sur les rails, on parle bien entendu de Expendables 2 : Unité Spéciale. Vous savez, le film d’action réunissant tous les gros bras d’Hollywood : Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Chuck Norris, Terry Crews, Randy Couture, Liam Hemsworth, Yu Nan, Jean-Claude Van Damme, Bruce Willis et Arnold Schwarzenegger. Si vous souhaitez lire la critique de Nemeciscv histoire de vous remettre dans le bain, c’est ici. Et si vous souhaitez savoir si le Blu-ray vaut le coup ou non ! Merci à Metropolitan FilmExport de nous avoir procuré la galette bleue ;)

Synopsis :
Les Expendables sont de retour et cette fois, c’est pour une affaire personnelle… Barney Ross, Lee Christmas, Yin Yang, Gunnar Jensen, Toll Road et Hale Caesar (accompagnés de leurs nouveaux membres Billy the Kid et Maggie) doivent se réunir quand Mr. Church les engagent pour ce qui a l’air d’un job facile. Cela semble de l’argent facilement gagné pour Barney et sa bande de mercenaires à l’ancienne. Mais quand les événements tournent mal et que l’un des leurs est tué, les Expendables vont crier vengeance, dans un territoire hostile où toutes les chances sont contre eux. L’équipe tente alors une percée chez les forces adverses et s’en prennent à une de leurs armes : six livres de plutonium de qualité militaire, assez pour changer la face du monde. Mais ce ne sera rien comparé à ce qu’ils réservent à celui qui a sauvagement assassiné leur frère. Les règlements de compte et cette bataille se fera bien sûr à la manière des Expendables…

Rappel concernant la version testée :
Format : Blu-ray double couche – HD 1 080p/24p (AVC) – format 2.35 – écran 16/9ème natif compatible 4/3
Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous titres : Français
Durée : 88 min (env.)
Bonus :

  • Bandes-annonces du prochain film de Sylvester Stallone (Du plomb dans la tête) et Arnold Schwarzenegger (Le dernier rempart) et sujet sur l’avant‑première du film à Paris l’été dernier (11′)
  • Commentaires audio de Simon West
  • Making of (21′)
  • Zoom sur le cinéma d’action des années 80 (25′)
  • Reportage sur les armes du film (14′)
  • Focus sur de vraies mercenaires (24′)
  • Scènes coupées (5′)
  • Prises ratées (5′)
  • Casting vocal français (6′)
  • Bandes-annonces

Passons au test maintenant !

Conditions du test
Le test a été effectué sur un plasma Panasonic 55VT30 et sur un lecteur Blu-ray 3D de la même marque, le DMP-BDT310. Niveau son, on est sur un Onkyo NR-609, avec un pack de Focal Sib, Sib XL et Cub².

Qualité Graphique du Blu-ray

  • Boîtier : J’ai eu entre les mains la version presse. Aucun avis donc sur cette partie ;)
  • Menus : Le temps de démarrage avant d’arriver sur le menu est appréciable (mais dépendra avant tout de votre lecteur Blu-ray). On commence cependant la lecture avec une flopée de bandes-annonces des prochaines sorties de Metropolitan FilmExport : Machine Gun de Marc Foster avec  Gerard Butler, Michelle Monaghan, Michael Shannon (II), Resident Evil Retribution que je ne vous présente plus et Les Hommes sans loi réalisé par John Hillcoat et avec un casting plus qu’intéressant : Shia LaBeouf, Tom Hardy, Jason Clarke, Guy Pearce et Gary Oldman.
    Bref, trois films que je n’ai pas encore vu, mais ça ne devrait pas tarder ;).
    Viennent ensuite les avertissements avant de terminer sur le menu plutôt sympathique. Les animations sont présentes, on est face à une interactivité mobile qui laisse oublier celle d’un simple DVD, et le tout se base sur des séquences du film, très courtes qui ne permettent pas d’en deviner toute la saveur ! La musique d’ambiance rythmée donne également le ton : ça va déménager ;)

Verdict :  ★★★★☆

Qualité Technique du Blu-ray

  • L’image : Que dire devant l’image si ce n’est qu’on reste perplexe quant au résultat, mais en même temps, je dois dire que j’étais sorti de la séance ciné avec déjà, un avis plutôt mitigé sur la qualité des images, et ce transfert ne corrige pas tous les défauts. Je m’explique, car même si les niveaux de contrastes et la définition est plutôt bonne dans l’ensemble, on passe de  tout à rien ! Et c’est majoritairement le flou accentué rendant les contours indiscernables et le grain qui se fait d’avantage voir sur certains plans, alors que sur d’autres, le piqué est excellent, et le grain, discret… On se demande si c’est un réel loupé en production ou s’ils ont voulu rendre hommage aux films des années 80 en intégrant ces défauts. En tous cas, le rendu final laisse sur notre faim. Dommage !


Verdict :  ★★★½☆

  • Le son : On est face à un film d’action, il y a Stallone, il y a Statham, il y a du lourd, il y a plein de guns, et Metropolitan FilmExport, comme à son habitude nous propose une piste VF en DTS-HD Master Audio 5.1. Et que dire ? Allez acheter un tube de Sader parce que ça décoiffe ! Les effets sonores exploitent à merveille l’ensemble des canaux. Ajouter à cela le caisson de basse qui se laisse aisément entendre et qui rend le tout encore plus musclé ! L’immersion est totale tellement les balles sifflent aux oreilles (il ne manque plus qu’avoir une arme entre les mains et on se croirait dans une partie de paintball pour avoir déjà vécu ces sifflements J). On retiendra d’ailleurs la bataille dans la film fantôme que séquence sonore au top !
    Le mixage est lui aussi ajusté comme il se doit, nous permettant de suivre sans problème les dialogues et la bande-son.
    Du côté du doublage (un bonus y est consacré), le travail est propre, et personnellement je trouve que la VF colle parfaitement à la carrure de Sylvester Stallone, à Arnold Schwarzenegger ou encore à Bruce Willis.
    Je n’ai pas testé la VO, mais avec une configuration en 7.1 possible, ça doit être davantage explosif !

Verdict :  ★★★★★

Bonus
Par  quoi commencer puisque les bonus sont sur le papier plutôt bien fournis. Les scènes coupées regroupent des scènes plus développées sur les personnages « secondaires » où l’on pourra voir Maggie faire sa séance de sport quotidienne à l’aéroport où les messieurs faisant office de punching-ball doivent le sentir passer :). C’est d’ailleurs l’aéroport qui regroupe presque le plus des scènes coupées. Dans une autre, on a droit à la réponse sur l’origine du nom de l’équipe « Expendables » avec dans la foulée une petite vanne sur les oreilles de Randy Couture. Enfin on aurait pu s’attendre d’y voir la fameuse scène de castagne à la raquette du numéro 1 mondiale du circuit ATP, le serbe Novak Djokovic, mais non !

Par contre, on la retrouve dans la partie prises ratées, ça veut tout dire… Cette partie bonus, que l’on peut considérer comme le bêtisier regroupe quelques passages insolites et on se rend compte que les acteurs ont régulièrement eu des problèmes avec leurs armes, ou encore que Jean Claude Van Dam avait du mal avec son texte.


Le making-of En action permet de découvrir une partie de l’armement utilisé lors du tournage, le tout présenté par Randy Couture dans une armurerie de Las Vegas. Intéressant pour qui aime les armes à feu ! Le slow motion sur les séances de tirs restera le plus impressionnant pour ma part.


On a peut également mettre une tête sur les voix françaises de tous ces poids lourds du cinéma grâce au bonus qui leur est consacré.

Enfin, une partie nous parle des mercenaires, les vrais, un boulot à risque, où les types sont souvent des vétérans de l’armée US, ou qui sortent des unités d’élites des différents services de l’ordre (SWAT…). Le mot de la fin, amour, amour du métier, c’est la raison qui les poussent à risquer leur vie, et non pas les $150 000/$200 000 à l’année.

Verdict :  ★★★★★

Conclusion
C’est avec plaisir qu’on retrouve ces monuments qui ont permis l’explosion du cinéma d’action à partir des années 80 dans un deuxième épisode encore plus abouti ! De l’action, de l’humour, un casting de haut vol, bref on a tout pour passer un (très) bon moment ! Côté technique, même si l’image n’est pas constamment au top (mais ne serait-ce pas dût à la post-production plutôt qu’au transfert ?), les pistes VF et VO ne pourront que vous ravir  et vous attirer les foudres de vos voisins ;)

Bref, on prend une petite bibine, on se pose et on apprécie (d’ailleurs ils le font aussi :D)

Verdict final :  ★★★★☆

Images supplémentaires :

Commander vos copies sur Amazon :

N’hésitez pas à commander à partir de notre boutique ;)

© 2012 Metropolitan FilmExport. Tous droits réservés.