Aujourd’hui, partons à la découverte du premier Blu-ray certifié « Dolby Atmos », la nouvelle norme hybride développée par Dolby qui au cinéma est une véritable claque audiovisuelle (enfin audio tout court) mais qui est encore très peu répandue en France comme l’IMAX. Les plus connaisseurs saurons que je parle du film Transformers : L’Âge de l’Extinction (Transformers: Age of Extinction), le 4ème volet de la saga réalisé par Michael Bay avec Mark Wahlberg, Jack Reynor, Nicola Peltz, Stanley Tucci, Kelsey Grammer, Sophia Myles, Li Bingbing, T.J. Miller, Han Geng et Titus Welliver.
Transformers L'Age de L'Extinction Blu-Ray
Avant toute chose, et pour être clair avec vous, je ne reviendrais pas sur le film qui est véritablement le pire de la saga, le moins intéressant et celui n’apportant rien si ce n’est à Michael Bay de faire à nouveau tourner l’un de ses nouveaux potes, Mark Wahlberg dans sa saga. Donc je ne vais par m’attarder dessus mais plutôt sur le contenu du Blu-ray.

Détail de la version testée « Version Combo – Blu-ray 2D + Blu-ray Bonus + DVD » :

Format – LetterBox 2.40:1 écran 16/9  Cinémascope ; HD 1080p/24p MPEG-4 AVC
Audio – Anglais Dolby True-HD 7.1 et Dolby Atmos 7.1.4 et/ou 5.1.2 ; Français, Allemand, Italien, Espagnol en Dolby Digital Surround 5.1
Sous-titres –  Espagnol, Allemand, Français, Italien, Anglais, Danois, Finnois, Néerlandais, Norvégien, Suédois
Durée – 165 minutes
 
Conditions du test : 
Le test a été effectué sur un écran LCD Sony 40W4000 connectée à un ampli Onkyo TX-NR609, avec un pack de Cabasse Eole II 5.1, la galette Blu-Ray étant gérée par une PlayStation 3 Slim délivrant du DTS-HD et Dolby True-HD.

 

Présentation boitier Blu-ray et menu

Pas de surprise nous sommes face à un boitier simple en plastique, pas de boitier métal pour cette édition, aucune fioriture supplémentaire, nous retrouvons à l’intérieur deux Blu-ray (le film d’un côté, les bonus de l’autre) et un DVD contenant la version non-HD du film, parfait pour les enfants ou faire un prêt.
Tout comme pour le reste des Blu-ray et DVD provenant de Paramount France, aucune décoration sur les galettes, on retrouve uniquement le titre et les infos permettant de reconnaitre les galettes entre elles.
Concernant les menus, c’est laid, véritablement laid, en rouge sur du bleu… À peine lisible, aucun soin apporté au menu, qui reste simpliste en limitant le choix à la lecture, le choix audio et les chapitres…

Note :
★★☆☆☆

 

Qualité Technique du Blu-ray

L’IMAGE – Michael Bay a bien une qualité qu’on retrouve dans chacun de ses films c’est le visuel, le gars est un pro des explosions en tout genre et du mode caméra en main. Pour Transformers : L’Age de l’Extinction, il a pris la sage décision de poser sa caméra sur des supports nous offrant des plans plus lisibles, les rendant par la même plus beaux à l’écran, et le traitement de l’image sur ce Blu-ray est véritablement irréprochable, avec un bruit légèrement prononcé, qui pour un hérétique comme moi est vraiment appréciable, Michael Bay a trouvé le juste milieu. Rappelons que le film a été tournée en IMAX 3D 4K avec la « Dual Sensor 65mm 4K » qui est numérique, les couleurs en sont donc véritablement éclatantes, pas besoin de gruger derrière, c’est bluffant. Notons qu’il a aussi tourné avec la Vision Research Phantom Flex 4K pouvant filmer en 1000 images/seconde en 4 K (2000 en 1080p et 3000 en 720p)…

AUDIO – Vous ne pouvez le manquer, j’ai débuté ce billet avec « Le première Blu-ray Dolby Atmos », donc petit retour sur ce point ou pas… Car en fait je n’ai pas pu le tester, pour avoir du Dolby Atmos il faut un amplificateur compatible, simple mise à jour pour pas mal de modèle comme chez ONKYO à partir des modèles TX-NR636. Pour ce faire il faut être équipé au minimum de 7 enceintes, c’est-à-dire de passer son système 5.1 en 5.1.2 (deux enceintes de plus), le film est certifié 7.1.4 ce qui le rend automatiquement retro-compatible pour le 5.1.2. Cependant le Dolby Atmos est uniquement disponible sur la version originale Anglaise… Si jamais vous n’avez pas de Dolby Atmos, votre système basculera automatiquement en Dolby True-HD qui n’a pas d’équivalent, le Dolby Digital de la piste française est quand même bien en dessous…

Car oui, nous n’avons pas de traitement de faveur pour notre VF qui est comme les autres pistes étrangère en simple Dolby Digital Surround 5.1… Certes la définition est vraiment bonne, mais je ne comprends pas pourquoi on ne nous a pas mis de piste VF en Dolby True-HD, l’intérêt de mettre une VO en Dolby Atmos 7.1.4 est limité, autant mettre une 5.1.2 (en Atmos) et garder de la place pour la VF en Dolby True-HD, c’est un peu décevant…
Mais bon soyons claire dans nos propos, c’est une déception, mais déception de ne pas avoir de « True-HD » VF, après le Dolby Digital 5.1 est quand même très bon, mais le film s’appréciera (si on l’aime) vraiment en VOST Dolby True-HD qui a fait pleurer mon caisson Cabasse Santorin 21 qui est pourtant à toute épreuve. Pensez à être raisonnable lors du visionnage en soirée sous peine d’avoir vos voisins venir taper à votre porte, le son est DÉ-MEN-TIEL !

Note :
★★★★★

 

Bonus / Making of

Niveau bonus, on doit reconnaitre qu’on en a largement pour son argent avec 185 minutes de BONUS, plus que la durée du film, les bonus sont découpés en 5 catégories que je détaille ci-dessous. Dans l’ensemble, pour les fans de making-of c’est vraiment complet et on découvre pas mal de chose grâce au détail apporté aux bonus, la catégorie « L’évolution de l’extinction » dure à elle toute seule plus de deux heures… ! Notons aussi, ce qui est intéressant c’est que les 185 minutes de bonus sont en VF Dolby Digital 5.1.
 

 

  • Bay en Action (10’45”) —Interview de Michael Bay expliquant en détail son approche des scènes d’action du film
    • L’évolution dans l’extinction (122’50”) :
    o Generation 2—Retour sur les nouveaux visages (humains et robots) du quatrième film
    o À tombeau ouvert
    o Petite ville, gros film
    o Protocole fantôme activé 
    o Le dernier combat
    o République populaire
    o L’avènement des Dinobots
    o La touche finale — Observez Michael Bay à l’œuvre de façon totalement inédite.
    • Juste un film énorme de plus (10’03”) — Une plongée dans les coulisses d’une superproduction telle que Transformers : L’Âge de L’Extinction
    • Une touche de design(15’24”) — Profitez d’un aperçu inédit sur les figurines Hasbro Grimlock depuis la conception et le développement jusqu’à la sculpture et la peinture en terminant par l’assemblage.
    • T.J. Miller: Hippie fermier (19’43”) – Bonus assez sympa permettant de découvrir les studios de Bay Films et la maison de Mark Wahlberg…
    • KREO TRANSFORMERS: ACCOMPAGNEZ-NOUS DANS LES FILMS ! (3’42”)
    • TRANSFORMERS ANGRY BIRDS : LES ORIGINES !  (1’16”)
    • Bande annonces (2x 2’28”)

 

Note :
★★★★★

 

Conclusion et Avis

Le film ne brille pas par son histoire, ni même par son intérêt au cœur de la saga, on sent qu’on veut lancer une nouvelle franchise sans pour autant oublier ou rebooter l’ancienne, mais en ne citant aucun des passages des précédents films ou alors très brièvement au début du film pour ne plus y revenir. Ensuite on enchaine cette nouvelle histoire, qui franchement est bien la plus mauvaise et chiante de la saga, Mark Wahlberg n’apporte rien. Le film a pourtant eu un énorme succès est aura des suites, mais j’avoue que j’irai peut-être à reculons.

Le film est juste une belle vitrine technologique, c’est une publicité pour la splendeur de l’IMAX, et une démonstration de l’utilisation bientôt généralisé du Dolby Atmos au cinéma. Après au-delà du film, les bonus sont vraiment impressionnant on découvre la façon que Michael Bay a de tourner à l’ancienne, en détruisant réellement des voitures, des bus, et même de bateau qui s’envole et s’écrase à quelques mètres des cascadeurs, c’est à la gloire des vrais tournages couillus.
On regrette cependant le choix d’une VF en Dolby Digital simple au détriment du Dolby Atmos et Dobly True-HD pour la piste VO qui est explosive…

Le film mérite-t-il d’être dans votre vidéothèque, oui pour la qualité du Blu-ray, non pour le film. Mais force est de constater que le film a repoussé les prouesses techniques des films « live » tournés en vrai avec de vrai décors, dans de vraies rues, avec de vrais acteurs, là où d’autre seront des prouesses numériques comme les suites d’Avatar, sans saveur, sur fond vert presque intégralement. Si on aime le cinéma d’action et explosif, c’est un film qu’il faut posséder en Blu-ray, qui mérite d’être revu dans son salon bien calé dans son canapé pour reprendre une claque visuelle, vivement la sortie des films en Blu-ray 4K, mais je promets pas que vous ne vous vous ferez pas chier devant.
 

Note Globale :Note Globale :
★★★★☆

 

Commander sur Amazon :