À l’occasion de la sortie en Blu-ray et DVD aujourd’hui même du film Cowboys & Envahisseurs, la semi traduction de Cowboys & Aliens. Il faut reconnaître qu’Envahisseurs passe à la limite, mais ‘Garçon à Vache’ ça le faisait moins sur une affiche. Imaginez un peu… « Garçon à vache & Envahisseurs », cela aurait été digne des plus grandes comédies, et le film avec l’anti-héros Daniel Craig est loin d’en être une ! Bref, revenons en à nos moutons bovins. Pour la sortie du film, je vous propose un test du film dans sa « Version Longue Inédite » au cinéma qui est livrée dans la version Blu-ray Combo (Blu-ray + DVD + Copie Digitale). Cette version est exclusive au Blu-ray elle n’est pas disponible en DVD et contient aussi les bonus du film.
Aliens et Envahisseur - Blu-ray 1 Face
Cowboys & Envahisseurs (Cowboys & Aliens) est réalisé par Jon Favreau avec Daniel Craig, Harrison Ford, Olivia Wilde et Sam Rockwell.

Synopsis :
Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé (Daniel Craig) se retrouve dans la petite ville isolée d’Absolution. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Il va vite découvrir que les habitants d’Absolution ne réservent pas le meilleur accueil aux étrangers, et que dans les parages, personne n’ose bouger sans la permission du redouté Colonel Dolarhyde (Harrison Ford). La peur est partout dans la ville.


Cowboys and Envahisseurs – Le Spot Sortie DVD… par Lyricis

Au préalable – Machine de test :
Console PlayStation 3 + TV Sony 40W4000 + Ampli Onkyo TX-NR609 + Ensemble 5.1 Cabasse Eole 2. Vous pouvez voir quelques photos ici.

Aliens et Envahisseur - Blu-ray 2 Dos

Image :

★★★★★

Comme d’habitude commençons par le plus important, la qualité d’image. Est-ce un bon encodage, est-ce un raté ? Bah pas de surprise, c’est beau, c’est même très beau, le film est pourtant pas facile à restituer. Un coup, une image pleine de lumière avec un désert très lumineux puis des scènes extrêmement sombres lors des attaques nocturnes, notamment avec la première attaque très impressionnante. Les gars de chez Paramount ont réussi à conserver un noir profond et sans aucun grain à l’image, ce qui généralement va de pair avec les scènes sombres. L’image reste très nette, c’est bluffant, le travail a vraiment été énorme sur ce point. Tout comme la palette de couleurs très chaudes, c’est vraiment parfait et c’est d’une très grande fidélité.

Audio :

★★★½☆

Ce n’est pas un secret, l’audio est encore et toujours le parent pauvre des films en Blu-ray destinés à la France. Nous avons là une image HD digne des plus grand Blu-ray, et à côté de ça une piste Française en Dolby Digital digne d’un DVD. C’est encore une fois agaçant. Mais rassurez-vous, dès la première attaque du « Chapitre 5 » ça explose et tambourine de tous les côtés, sans pour autant faire vibrer le plafond de votre voisin. Pour cela, il faudra passer à la piste Anglaise qui fournit un son en DTS-HD. Toujours en 5.1. C’est frustrant, mais c’est ainsi. Donc pour résumer, la VF manque sensiblement de peps, là où la VO décrochera votre lustre.
Aliens et Envahisseur - Blu-ray Galette

Bonus :

★★★★☆

Les bonus sont composé de trois modules, tous visibles en haute-définition 1080p en VOST et avec un son en Dolby Digital 2.0 ce qui n’est pas gênant pour des bonus. On va pas vous mettre du 7.1 pour des interviews 🙂
1- Les commentaires audio du réalisateur Jon Favreau
C’est un bonus que je ne regarde jamais, je déteste vraiment les commentaires audio durant le film donc je n’ai pas approfondi le test sur ce point, les seuls étant réellement intéressants sont pour moi les nouveaux commentaires audio comme Zack Snyder les fait. Dans ses commentaires audio, il fait le show, une vraie présentation etc… ici, c’est du simple donc on zappe

2- Entretien avec Jon Favreau
Ce sont plusieurs petits bonus que nous pouvons lire en lecture enchaînée ou une par une. C’est Jon Favreau qui pose les questions et les comédiens qui répondent, chacun individuellement pour Daniel Craig, Harrison Ford et Olivia Wilde. Ensuite, les producteurs Steven Spielberg, Ron Howard et Brian Grazer passent tous les trois en même temps mais toujours avec Jon Favreau dans le rôle du journaliste ce qui est vraiment plaisant car il n’y a pas de langue de bois, ou très peu. Ensuite, nous avons aussi celle d’Alex Kurtzman, Roberto Orci (les deux scénaristes) et Damon Lindelof.
Pour le coup, ce bonus est vraiment intéressant.

3- Embrasser le ciel : Le Making Of de Cowboys et Envahisseurs
Là, nous entrons dans le vif du sujet, le bonus qu’on veut qu’on aime et qu’on apprécie. Pareil, nous avons plusieurs Bonus qu’on peut lire à la volée, ou un par un en débutant par celui qu’on souhaite.

Nous avons :
TROUVER L’HISTOIRE
C’est un peu le bonus qui nous explique le défi qu’était d’adapter une telle BD en film, c’est un peu l’histoire inadaptable au cinéma. Donc, il fallait trouver une bonne histoire qui colle tout de même au côté excessif de la BD. Puis, on y va de la petit idée de Steven Spielberg qui nous explique pourquoi ça choque moins de croire que les extraterrestres étaient en rapport avec les pyramides (Stargate, voire même celle des Incas je pense) et dans ce cas pourquoi pas en même temps une invasion chez les cowboys en plein western. Le tout avec le paquet de SFX qui faut pour rendre l’expérience magique
APPEL A L’ACTION
Là c’est du cirage de botte de cowboy pour Jon Favreau, avec des messages ‘il est le meilleur’. Donc, pas vraiment de quoi sauter au plafond, mais bon ça permet de comprendre pourquoi on l’a choisi pour réaliser ce film, car c’est le plus passionné de Science-Fiction et celui qui fait des films tous publics, ce que voulaient les producteurs. Sans oublier qu’il est Réalisateur mais aussi Acteur, ce qui pour eux était un plus dans ce choix car il sait parler à son équipe
ABSOLUTION
Absolution n’est autre que le nom de la ville où se déroule l’histoire, et pour qu’une histoire soit bonne il faut une ville vivante et donc les habitants qui vont avec, c’est donc ainsi qu’on introduit le choix du casting qui a été fait, pour les cowboys, les indiens, et les demoiselles. Faut reconnaître que le film a un casting exceptionnel ! Chacun présente donc son personnage et parle aussi du personnage des autres, c’est très plaisant à regarder car on voit comment ont été tournées les scènes de chacun avec le propre ton.
On peut aussi voir la reconstitution de cette superbe ville, car non ça n’a pas été tourné en studio mais bel est bien dans le désert (façon de parler) et cette ville, du moins le centre émergeant de cette ville, a été entièrement construite. C’est énorme et génial pour les acteurs de jouer avec un vrai décors de western, c’est impressionnant cette reconstitution.
La costumière parle aussi des costumes qui étaient tous en laine et non pas en coton qui n’existait pas encore dans ce coin de l’Amérique à l’époque. Elle a voulu absolument être proche de la vérité, seul les femmes avaient du coton.
ICÔNE DE L’ESPACE
Là, bienvenue dans le monde des Concept-Arts. On y découvre les Concept-Arts et la création des Aliens, les impressionnantes marionnettes animées qui ont servi pour le film. Elles sont véritablement sublimes. Et information de base, ils sont partis d’un extraterrestre marin, ce sont des tortues et crabes de l’espace. Et oui ! Gros délire d’avoir fait un mix des deux pour arriver à ce résultat 😀
L’ENVERGURE DU SPECTACLE
Là encore, retour au côté grand spectacle ou pop-corn movie comme certains aiment les appeler.
Le film a mis le paquet niveau explosion lors des attaques de la ville, on fait donc un résumé des SFX et cascade du film avec les gars attachés à de longs câbles puis tirés vers le ciel pour simuler l’attaque des Aliens. Olivia Wilde a réellement fait sa cascade elle-même quand elle est aspirée par le vaisseau extraterrestre alors qu’elle fuit à cheval, cette scène est réalisée sans trucage par elle-même.

Sans oublier les chevaux qui avait une très grosse place dans l’action du film. On y pense jamais, mais les acteurs montent réellement leur monture pour tourner les scènes d’actions. Après, on voit aussi qu’il y avait par moment de faux chevaux (ahaha).

Aliens et Envahisseur - Blu-ray Boitier

Avis global :

★★★★☆

Le film divisera par sa réalisation et son scénario. On le sait, le film n’a pas eu le succès escompté et n’a pas eu l’accueil auquel il aurait pu prétendre. Mais bon, c’est justifié car le film est plutôt basique, l’histoire n’est pas folichonne, on peut même dire que c’est ça qui manque au film : un peu de folie. Jon Favreau nous avait régalé avec Iron Man 1 et 2, et patauge pourtant ici. Il faut dire que l’histoire mêlant des Cowboys et des Aliens n’était pas non plus ce qu’il y a de plus facile à adapter. Alors, bien que la première partie soit géniale, on tombe dans un film commun pour la suite de l’histoire. Elle aurait pu être un peu plus travaillée, mais bon doit-on pour autant en vouloir au réalisateur ? Non, il a fait son possible et ça se ressent à l’image. Mais plutôt à la production qui a choisi d’adapter ce film sans vraiment faire un travail de fond au niveau de l’histoire.

Cependant, le reste est tellement bluffant qu’on ne peut qu’apprécier ce genre de film. Le Blu-ray rend honneur au réalisateur qui nous a fait un film très propre, très soigné, avec des extraterrestres vraiment bien faits et des effets spéciaux à couper le souffle. Le coté anti-héros de Daniel Craig sublime ce film, puis le choc de voir une rencontre avec un certain Harrison Ford habitué des chapeaux de cowboys pour une autre saga très culte : Indiana Jones.

Donc pour résumer, ce film étant une claque visuelle et ayant un casting attrayant, il n’y a pas de question à se poser : c’est un Blu-ray à posséder.

Points Positifs

Points Négatifs

Beauté des menus Galette simple sans design
Qualité d’image Audio en simple Dolby Digital 5.1 pour la France
Version longue inédite au cinéma
Interprétation des personnages Scénario
Combo – Blu-ray + DVD + Copie Digitale pour moins de 20€ !

Commander sur Amazon :