Auteur : Sawyer17

« La femme au katana », court-métrage de l’ami Joris Faucon

Après le western macaroni « Le Duel » de l’ami Cot Cot Prod, on vous dévoile un court-métrage tout aussi réussi. Il s’agit de « La femme au katana », réalisé dans le cadre d’un cours de la faculté Montpellier III. Un court réalisé notamment par Joris Faucon et qui s’inscrit dans la lignée d’un Nicolas Winding Refn pour son ambiance et sa réalisation. Appréciez-le à la suite du billet car c’est une véritable réussite.

(suite…)

Lire la suite de l'article

Critique – « Dallas Buyers Club » de Jean-Marc Vallée

Dallas Buyers Club - Affiche USA

D’abord passé entre les mains de Marc Forster et Brad Pitt, Dallas Buyers Club est revenu un temps à Craig Gillespie et Ryan Gosling, pour finalement atterrir entre les mains du québecois Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y (2005)) et Matthew McConaughey. Un projet qui aura vu le jour difficilement puisque Matthew McConaughey aura même dû contribuer au financement du film. Dallas Buyers Club offre par la même occasion un retour sur les écrans à Jared Leto après une absence de 4 ans.

(suite…)

Lire la suite de l'article

Critique – « 12 Years a Slave » de Steve McQueen (II)

12 Years À Slave - Affiche USA

Marquant la troisième collaboration entre Steve McQueen et Michael Fassbender après Hunger (2008) et Shame (2011), « 12 Years a Slave » (troisième long métrage du britannique) a tout d’abord été dévoilé en avant-première au festival de Telluride, festival projetant des films oubliés et des films qui mettent en avant l’Amérique, voire le monde. C’est au festival du film de Toronto, en septembre 2013, que « 12 Years a Slave » se voit attribué le People’s Choice Award, la récompense ultime du festival, le coup de cœur du public. Une distinction qui généralement annonce la couleur pour les prochains Oscars. Le film en question est potentiellement considéré comme l’un des grands favoris de la prochaine cérémonie. Le TIFF (Toronto International Film Festival), un excellent tremplin pour les Oscars.

(suite…)

Lire la suite de l'article

Critique – « Cartel » de Ridley Scott

CARTEL - Affiche France

Ridley Scott est un réalisateur énormément apprécié des cinéphiles. Ses œuvres les plus acclamées telles qu’Alien, le huitième passager (1979), Blade Runner (1982) ou encore plus récemment Gladiator (2000), en ont fait l’un des meilleurs réalisateurs contemporains. Et pourtant, depuis quelques années, c’est un Ridley Scott « fatigué » que l’on retrouve. Il enchaîne des projets très alléchants sur le papier, mais une fois portés à l’écran, c’est une toute autre histoire. Depuis quelques années, c’est souvent un sentiment de déception qui prédomine et au niveau des critiques, presses et/ou spectateurs, le succès n’est pas forcément au rendez-vous. Je pense à Robin des Bois (2010) ou dernièrement Prometheus (2012).

Doté de l’un des castings « poids lourd » de l’année et de l’écrivain talentueux, Cormac McCarthy (No Country for Old Men, La Route) qui signe le scénario, Cartel, dédié à la mémoire de son frère (décédé pendant le tournage en août 2012), emprunte t-il la même voie que les derniers projets du réalisateur?

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 02 octobre 2013 {n°178}

DIANA de Oliver Hirschbiegel

Avec Naomi Watts, Naveen Andrews, Douglas Hodge,…

1er Septembre 1995 : La princesse de Galles et le docteur Hasnat Khan sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo, amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelques temps secrète leur liaison. Son divorce définitivement prononcé en août 1996, Diana veut croire à un avenir possible avec cet homme qui l’aime avec ses qualités et ses défauts, indifférent à l’image d’icône princière qu’elle incarne aux yeux du monde depuis plus de quinze ans.
6 Septembre 1997 : Un homme effondré derrière ses lunettes noires assiste aux obsèques de Diana. Peu de gens reconnaissent Hasnat Khan. Alors que les tabloïds affirment que Diana s’apprêtait à épouser Dodi Al-Fayed, rares sont ceux qui savent que, peu avant son accident, elle essayait encore de joindre Hasnat pour le convaincre de revenir à elle.

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 25 septembre 2013 {n°177}

BLUE JASMINE de Woody Allen

Avec Alec Baldwin, Cate Blanchett, Sally Hawkins,…

Alors qu’elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortuné, battre sérieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 18 septembre 2013 {n°176}

RIDDICK de David Twohy

Avec Vin Diesel, Karl Urban, Katee Sackhoff,…

Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 11 septembre 2013 {n°175}

NO PAIN NO GAIN de Michael Bay

Avec Mark Wahlberg, Dwayne Johnson, Ed Harris,…

À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n’importe quoi pour vivre le « rêve américain » et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances d’y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux.

NO PAIN NO GAIN s’inspire de l’histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d’actes criminels qui dégénèrent rapidement… Rien ne se déroule jamais comme prévu.

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 04 septembre 2013 {n°174}

WHITE HOUSE DOWN de Roland Emmerich

Avec Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal,…

Membre de la police du Capitole, John Cale vient de se voir refuser le job dont il rêvait : assurer la protection du président des États-Unis. Espérant éviter à sa fille une déception lorsqu’il lui apprendra la nouvelle, il l’emmène visiter la Maison-Blanche. C’est à ce moment qu’un groupe paramilitaire lourdement armé attaque le bâtiment. Alors que le gouvernement américain sombre dans le chaos, Cale va tenter de sauver sa fille, le président, et le pays tout entier…

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article

« Zapping ciné » – Sorties du 28 août 2013 {n°173}

LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE de Edgar Wright

Avec Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine,…

L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis…

Voir une Bande-annonce ICI

(suite…)

Lire la suite de l'article